Mouvement des étudiants stéphanois

Ce forum est destiné à faire connaître les revendications du mouvement, les compte-rendus des réunions, les actions organisées et permettre à chacun de participer à son élaboration et à l'enrichissement du débat.
 
AccueilAccueil  Site de l'association CURSUS  ConnexionConnexion  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  PortailPortail  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  

Partagez | 
 

 l'université au XII siècle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
batouabeille



Nombre de messages : 146
Age : 27
Date d'inscription : 29/11/2007

MessageSujet: l'université au XII siècle   Jeu 27 Déc - 19:51

J'ai profité des vacances pour faire quelques recherches complémentaires.
Robert de Sorbon, confesseur de Saint Louis, et qui ne venait pas d'une famille aisée, avait trouvé injuste que seuls les fortunés aient le droit à l'instruction. Il créa donc, avec l'aval de Louis IX, la fameuse université qui prendra son nom quelques siècles plus tard. Il voulait un enseignement gratuit pour permettre à tous les milieux sociaux d'avoir une instruction...
Où en est la Sorbonne 8 siècles plus tard? Sommes nous en train de revenir au XIième siècle ? C'est alors encore plius grave que je ne le pensait. Mais Sarkozy, n'est-ce pas ce roi thaumaturge qui pratique la saignée ??????
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorène
Admin
avatar

Nombre de messages : 276
Age : 30
Localisation : Saint-Etienne Tréfilerie
Date d'inscription : 25/11/2007

MessageSujet: Re: l'université au XII siècle   Ven 28 Déc - 17:46

Je pense surtout que, comme me l'a dit un prof d'histoire il n'y a pas si longtemps, un dictateur lorsqu'il arrive au pouvoir cherche à supprimer tout ce qu'il y a de culturel, parce que la culture est un grand danger pour celui qui veut que les gens le suivent sans qu'"ils se posent de questions mais seulement en étant endoctrinés par la propagande médiatique. Un dictateur cherchera à faire supprimer l'histoire, la philosophie, la littérature, toutes ces matières qui apprennent l'analyse.

Ou alors un dictateur cherchera à supprimer l'enseignement dans son entier....

_________________
Le monstre, que l'on croit l'exception, est la règle. Allez au fond de l'histoire: Néron est un pluriel. (V.Hugo)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://association-cursus.tk
Benoit



Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 10/12/2007

MessageSujet: Reponse   Sam 29 Déc - 15:45

Bonjour à vous deux,
Je voudrais réagir à vos messages car je pense qu'ils sont totalement hors de propos
En effet admettons, meme si je suis persuadés du contraire ,que Mr le président Sarkozy soit le grand satant que vous décrivez et donc le dictateur en puissance que vous prédisez...
Je pense que s'il voulait controler notre enseignement il ne ferait pas des lois qui permettent à chaque université d'etre plus autonome et donc d'orienter les enseignements à partir d'une base commune
Au contraire il aurait tout intéret à centraliser le pouvoir décisionnel de l'enseignement afin d'anehantir nos pauvres esprits critiques..
Je plaisante car je pense que le chemin suivi par le gouvernement est diametralement opposée à ce que vous dites mais vous avez totalement raison de vouloir préserver notre enseignement libre pour dévellopper notre esprit!!!

Bonnes fetes à toutes et tous
Benoit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
batouabeille



Nombre de messages : 146
Age : 27
Date d'inscription : 29/11/2007

MessageSujet: Re: l'université au XII siècle   Dim 30 Déc - 19:08

Attention! Sur le coup, je ne comparais pas Sarkozy à un dictateur. Le but était avant tout d'insister sur la mission première des universités. Et je crois que même si l'université doit évoluer, ça ne doit pas lui faire perdre ses valeurs originelles. Or Sarkozy me semble réagir à la logique inverse, c'est changer en même temps les valeurs de l'université...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorène
Admin
avatar

Nombre de messages : 276
Age : 30
Localisation : Saint-Etienne Tréfilerie
Date d'inscription : 25/11/2007

MessageSujet: Re: l'université au XII siècle   Ven 4 Jan - 17:34

Je me suis certes laissée emporter...

Mais ce que je trouve aberrant pour ma part c'est le processus de Bologne car c'est ce qui change l'université: n'oublions pas que le processus de Bologne est un processus "d'économie de la connaissance", pour reprendre l'expression officielle de Bruxelles.

Pour ma part, dès que j'entends le mot connaissance associéeau lexique de l'économie, je sors mon revolver....

Et il est vrai qu'elle est loin l'université de Robert de Sorbon...

_________________
Le monstre, que l'on croit l'exception, est la règle. Allez au fond de l'histoire: Néron est un pluriel. (V.Hugo)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://association-cursus.tk
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: l'université au XII siècle   

Revenir en haut Aller en bas
 
l'université au XII siècle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (3e) Recherche nouvelles du XXe siècle "liées" à l'histoire...
» Littérature de jeunesse qui se déroule au XVIème siècle?
» Université de double inscription
» Enquête Université Bordeaux 2
» Université de Limoges

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mouvement des étudiants stéphanois :: Débats :: Sur l'université-
Sauter vers: