Mouvement des étudiants stéphanois

Ce forum est destiné à faire connaître les revendications du mouvement, les compte-rendus des réunions, les actions organisées et permettre à chacun de participer à son élaboration et à l'enrichissement du débat.
 
AccueilAccueil  Site de l'association CURSUS  ConnexionConnexion  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  PortailPortail  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  

Partagez | 
 

 CA du 31/03

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Xo
Admin


Nombre de messages : 63
Age : 32
Localisation : St Etienne Métare ex PACA
Date d'inscription : 25/11/2007

MessageSujet: CA du 31/03   Lun 14 Avr - 21:19

Compte-rendu étudiant
Conseil d'administration du 31/03/08
C.A. restreint aux membres élus

Début de séance à 14h12

Ouverture de la séance par K. Bouabdallah, président de l'université, qui souhaite rendre hommage officiellement au C.A. précédent en le remerciant de son travail positif pour l'UJM.

L'ordre du jour est constitué d'un unique point :
la validation des personnalités extérieures proposées par le Président : Liste


K. Bouabdallah a voulu nous rappeler le contexte dans lequel ces nominations arrivent :

La LRU amène une nouvelle configuration, les structures de l'université vont avoir de nouvelles prérogatives et il est nécessaire de situer le débat dans le contexte actuel.

Les relations entre le C.A. et le président vont pouvoir adopter des modes de fonctionnements variés, K. Bouabdallah a formulé le souhait d'associer le C.A. au processus de construction des décisions en constituant des commissions thématiques par exemple.

Il a d'abord énumérer les enjeux nouveaux de l'UJM :
le développement scientifique et pédagogique
PRES (pôle de recherche et d'enseignement supérieur), mixité des laboratoires et des formations
la qualité de vie étudiante et les conditions de travail pour les étudiants et le personnel
(l'environnement, la vie sur le campus, les loisirs, la culture)

Il a ensuite évoqué le projet de rénovation radicale du campus de Tréfilerie ainsi que la possibilité de faire un grand campus scientifique et technologique à Carnot (ce qui induirait la délocalisation des sites Métare et Gambon).

Il a aussi fait allusion au problème des suppressions de filières en disant qu'il fallait sortir de la vision réductrice ouverture/fermeture.

Puis il a expliqué les principes sur lesquels la liste des personnalités extérieures a été construite :
un engagement de personnes vis à vis du C.A. et vis à vis du président
le refus d'intégrer des institutions en tant que telles (comme le MEDEF et la CCI)
une ouverture sur les horizons géographiques et une intégration dans la région lyonnaise
une ouverture vers des compétences extérieures complémentaires
le développement de liens nouveaux
le développement de la recherche
l'insertion professionnelle

Il a enfin expliqué que ce fut un travail de réflexion long (3mois) et qu'il était la traduction d'un engagement personnel du président avec ses interlocuteurs.

L'interprétation des entretiens individuels des élus comme la volonté du président de casser le débat démocratique l'a laissé pantois.

Le nombre de cinq personnes ne laisse pas la possibilité de mettre des représentants de toutes les activités c'est pourquoi il a établi une liste d'invités permanents et privilégiés.

Il rappelle sa grande sensibilité à la culture (la création d'un vice président du développement culturel le prouvant).
J. Jarrige, représentant IATOSS syndiqué FO, a pris la parole, il a rappelé que depuis le début FO a toujours été pour l'abrogation de la LRU, qu'il a été élu pour la défense des intérêts des personnels dans le cadre de la LRU, il ne prendra pas de position sur les personnalités extérieures et ne prendra donc pas part au vote.
Il remercie le président d'avoir choisi un C.A. à trente membres mais souligne le fait qu'il n'y a que deux représentants syndicaux qui y siègent.

X. Cormon représentante étudiante regrette le fait de devoir voter pour une liste en bloc sans cohérence d'un programme commun entre les personnes qui la constitue.
Elle soulève le fait que même si elle comprend la cohérence de la liste, elle trouve regrettable que seule des personnalités issues du monde socio-économique ont été proposées.

M. Sebban se pose la question du statut des invités, qu'est ce qu'on entend par privilégiés?

K. Bouabdallah répond que le C.A. précédent avait une liste d'invités de 60 personnes qui étaient invités ponctuellement.
Le statut de privilégié fait référence à ce mode de fonctionnement, à l'inverse les personnes de cette liste seront peu nombreuses et toujours invitées. Ils n'auront pas le droit de vote.
Les invités internes se limiteront aux doyens et aux directeurs de composantes.

E. Perrin exprime les mêmes regrets que X. Cormon mais comprend les motivations du Président.
Il est gêné par l'idée que ce vote soit un vote de confiance au Président et assure à ce dernier qu'il a toute sa confiance.
Il soulève aussi le point du PRES, il trouve qu'il serait judicieux que le Président du PRES n'assiste pas au CA lors du débat sur l'intégration de l'UJM dans le PRES.

K. Bouabdallah rappelle l'importance de la maîtrise de l'information et approuve la remarque E. Perrin en soulignant qu'il est possible que, ce jour là, le président du PRES n'assiste qu'au début de la séance pour nous donner son point de vue et qu'ensuite il s'en aille pour que nous puissions débattre.

G. Gay estime qu'individuellement le choix des personnes est de qualité mais émet des réserves sur l'arrière-plan.
Est-ce un choix stratégique ? Les intérêts de l'université se résument-ils au monde économique? Y-a-t-il une place pour un autre type de représentants?

K. Bouabdallah répond en donnant l'exemple de Clermont et rappelle qu'il a pris un engagement avec des personnes éminentes qui ont des responsabilités importantes. Il rappelle aussi que directeur régional de la caisse des dépôts est un fonctionnaire et pas un acteur du monde socio-économique.

G. Gay revient sur le fait que c'est une approche exclusive des intérêts de l'UJM.

K. Bouabdallah répond qu'il s'agit d'un enjeu fort pour la transformation de l'université et qu'il faut penser aux perspectives de développement que cette liste apporte.

M. Rautenberg estime que cette liste est cohérente pour l'insertion de l'étudiant dans le monde économique. Il porte un très grand intérêt à la culture mais s'est rangé à l'avis du président.

X. Cormon regrette le fait que depuis la L.R.U. on ne parle plus que d'insertion professionnelle.

K. Bouabdallah répond que l'insertion professionnelle est un des points nouveaux découlant de la LRU dans les devoirs de l'université et propose un partenariat avec la culture sur les projets de formation par exemple.

G. Noyel, directeur de l'ISTASE, a l'habitude de travailler avec des partenaires du même type que les personnalités extérieures nommées par le président et nous assure que ce type de personnes est de qualité, qu'elles apportent une aide précieuse dans la discussion et ont des réactions surprenantes vis à vis des a priori de certains.

G. Jacoud s'exprime sur la LRU, pour lui le principal reproche est la présidentialisation, il pense que le mouvement contre la LRU a été un procès d'intentions.
Pour lui ce premier C.A. consiste uniquement en la validation de cette liste sans laisser la possibilité réelle de discuter quant à sont contenu, c'est de là que vient le « malaise ».

G. Chatagnon rejoint G. Jacoud sur ce dernier point.
Il remercie le président de la volonté de moderniser la fonctionnement du C.A. avec les commissions.
Il se pose la question des nouvelles prérogatives du C.A.. Quelles sont-elles?
Il se demande également si l'UJM a réellement une chance d'entrer dans le Plan Campus qui, à priori, ne concernera que 10 universités en France (projet de K. Bouabdallah d'inclusion de l'université dans la ville).

K. Bouabdallah rappelle que l'exercice a été difficile (en parlant de la création de cette liste), puis propose l'idée d'une formation, pour tous les membres élus du C.A., sur les nouvelles prérogatives de ce dernier et à laquelle il assisterait aussi.
Il répond ensuite sur le Plan Campus et nous informe que notre gouvernement n'est pas encore décidé sur le nombre de campus concernés, de plus, le concours ne doit pas brider ce bel et ambitieux projet.

M. Sebban intervient ensuite sur la difficulté de faire venir les personnes importantes et soulève le problème des représentants des collectivités territoriales qui ne seront pas là pour les prochains C.A., car pas encore nommées, ceci risquant de poser problème lors des votes.

K. Bouabdallah répond que le fait d'être dans une année électorale ne facilite pas les choses.
Il ne peut en aucun cas reculer les dates du C.A. pour des problèmes de robustesse juridique.

A lieu le vote pour l'approbation de la liste à bulletins secrets


Nombre de votants : 23 (22 élus + président)


OUI 16
NON 3
Blanc 2 La liste est approuvée.
Abstention 2

K. Bouabdallah est sensible à la confiance qui lui est donnée




Fin de la séance à 16h13



Rédigé par Xochitl CORMON
Représentante étudiante non syndiquée

_________________
Elue au Conseil d'Administration
Elue au conseil de la Faculté de Sciences
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
CA du 31/03
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mouvement des étudiants stéphanois :: Vos élus :: Agenda et comptes-rendus des conseils-
Sauter vers: