Mouvement des étudiants stéphanois

Ce forum est destiné à faire connaître les revendications du mouvement, les compte-rendus des réunions, les actions organisées et permettre à chacun de participer à son élaboration et à l'enrichissement du débat.
 
AccueilAccueil  Site de l'association CURSUS  ConnexionConnexion  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  PortailPortail  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  

Partagez | 
 

 mettre le "i" sur le point

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
batouabeille



Nombre de messages : 146
Age : 27
Date d'inscription : 29/11/2007

MessageSujet: mettre le "i" sur le point   Ven 25 Avr - 18:13

L'autre jour, alors que j'attendais patiemment chez mon ophtalmeau, j'eus l'agréable surprise de constater que la pile de journaux était récente et que je n'allais pas lire les actualités du 28 août 2005. Prenant le premier se présentant, je me mis à lire l'éditorial du Point par Claude Imbert. Il y parlait des émeutes de la faim. Soit. Mais pour accentuer son propos - et aussi sans-doute par idéologie - il se mis à faire une comparaison qui ne pouvait laisser insensible " Ces pauvres-là n'ont pas, comme nos assistés, la bouche pleine pour crier dans les rues leur énième rouspétance. " Mes petites neurones se sont alors mis en surchauffe et m'ont fait voyager dans les lieux improbables de ma conscience. Car d'une certaine manière, Claude Imbert a raison, le combat n'est pas le même. Mais c'est la façon dont il présente les choses qui paraît choquante, et par delà la fond qu'il veut faire passer. Car s'il est vrai, que les premières victimes des économistes et spéculateurs fous qui dirigent la planète sont ces émeutiers de la faim, que notre sort est ô combien plus enviable que le leur, les combats menés en France en sont-ils moins légitimes ? Ma réponse est non. Certes, si on regarde notre situation et la misère d'en face, il n'y a pas lieu de se plaindre. Sauf que, pour se battre, ces "émeutiers" ont le besoin vital de regarder vers le haut. Or vers le haut, c'est nous. Alors désormais, lorsque nous nous battons pour sauvegarder notre université par exemple, nous battons aussi pour garder et nourrir l'espoir de ces populations. Pour reprendre l'image de Camus, si l'humanité était faîte de 6 milliards de Sisyphe, il paraîtrait normal de pousser son rocher sans jamais se poser de question. Du moment qu'un est libéré de ce fardeau, l'espoir naît chez les autres de pouvoir eux aussi s'en défaire. C'est un effet de mimétisme qui, s'il a si souvent nourrit l'autodestruction de l'humanité peut aussi participer à sa construction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
batouabeille



Nombre de messages : 146
Age : 27
Date d'inscription : 29/11/2007

MessageSujet: Re: mettre le "i" sur le point   Ven 9 Jan - 14:02

Tiens, revoilà mon copain Claude Imbert ! Cette fois ci c'est ces voeux pour la nouvelle année qui m'ont intéressé. Après avoir formulé des voeux pour le monde, l'occident et l'europe (surtout de bonne santé financière), le voilà qui s'attaque aux voeux de la France. Je vous les livre tels quels, c'est magique ....

" Pour la France le voeu collectif sera vite trouvé : que la crise et ses détresses sociales ne soumettent pas la nation aux folies de la rue.
Le recours à la rue, pour de modestes choses, est déjà chez nous une maladie. Lorsque un vrai malaise national comme celui qui s'annnonce, gagne la nation, l'irationnel menace. La jeunesse entre en scène, s'emporte contre n'importe quel pouvoir et sous n'importe quel prétexte.
Des apprentis sorciers - partis ou syndicats exténués - se refàont une santé aux ardeurs de la jeunese. Elle porte les pancartes, ils les écrivent.
Et du désordre général ils escomptent un ténébreux miracle. Le diable, pour toute démocratrie est au coin de la rue. Lorsque la tempête s'y engouffre, une mer envahit la cité, "une mer aveugle et sourde". "
Je prend de plus en plus de délectation à lire cette presse, si ça continue je crois bien que je vais m'abonner...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
mettre le "i" sur le point
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Est ce normal de mettre du temps à "demarrer"?
» [résolu]Peut-on mettre "cordialement" à la fin d'un mail en contexte professionnel ?
» Penser mettre fin à ses jours, est-ce une "bonne" solution ?
» Faut-il obligatoirement mettre une relative après "il était une fois" ?
» Mettre 0 à un devoir non rendu ? Ou d'autres alternatives pour pénaliser les "malins" qui ne se soumettent pas aux évaluations ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mouvement des étudiants stéphanois :: Débats :: Et les médias dans tout ça?-
Sauter vers: