Mouvement des étudiants stéphanois

Ce forum est destiné à faire connaître les revendications du mouvement, les compte-rendus des réunions, les actions organisées et permettre à chacun de participer à son élaboration et à l'enrichissement du débat.
 
AccueilAccueil  Site de l'association CURSUS  ConnexionConnexion  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  PortailPortail  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  

Partagez | 
 

 Base système scolaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lorène
Admin
avatar

Nombre de messages : 276
Age : 30
Localisation : Saint-Etienne Tréfilerie
Date d'inscription : 25/11/2007

MessageSujet: Base système scolaire   Mer 28 Nov - 16:04

N'est-ce pas à la base qu'il faudrait réformer?

Ceux qui arrivent à l'université sont des héritiers directs du système primaire/collège/lycée: le niveau est bas à la fac parce que le niveau régresse dans l'enseignement primaire et secondaire.

Moi-même je l'ai très bien vu puisque j'ai pu constater la différence de niveau entre la prépa et la fac. Mes professeurs d'hypokhâgne/khâgne nous le disaient: par exemple il y a quelques années un étudiant de lettres arrivait en prépa et savait parfaitement écrire et orthographier les mots, ce qui n'est absolument plus le cas maintenant. Un étudiant de dernière année de licence ne sait pas grand chose. Comment pourrait-il enseigner deux ans après? Moi, ça me fait peur: que va-t-on enseigner aux enfants de demain?

Mais, contrairement à Valérie Pécresse, je ne pense pas que ce soient les universités qui doivent bénéficier d'une réforme mais bien les écoles. Par contre, supprimer la carte scolaire n'est pas une solution parce que même si celle-là ne permet pas de renforcer la mixité sociale comme elle devait le faire, la supprimer serait au contraire arrêter toute mixité et créer une société sectaire et des écoles élitistes tandis que d'autres seraient des "écoles ghetto".
Il ne faut cependant pas nier qu'il y a un problème: comment se fait-il qu'un élève arrive en 6ème sans rien entendre à l'orthographe et à la grammaire (cf. sujet sur la déresponsabilisation des parents)?

C'est un petit aperçu de la difficulté de la tâche qui incombe aux ministres de l'éducation!

_________________
Le monstre, que l'on croit l'exception, est la règle. Allez au fond de l'histoire: Néron est un pluriel. (V.Hugo)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://association-cursus.tk
elsa-marie

avatar

Nombre de messages : 65
Localisation : St-Etienne : Métare
Date d'inscription : 26/11/2007

MessageSujet: Re: Base système scolaire   Mer 28 Nov - 20:18

ben voilà, c'est exactement le problème que j'ai fini par me poser aujourd'hui après ces quelques jours de blocage....la "maturation" est donc certaine et nécessaire!
on ne fait plus repiquer un CP qui ne sait pas encore lire...surcharge de la classe l'année qui suit...manque de moyens pour l'éducation de nos petits aussi!!! Finalement arrive la fameuse JAPD (on doit être beaucoup à l'avoir déjà faite) et sur une salle de 50 (à St-E!!), 3 ne savent pas lire, donc je suppose, encore moins écrire....depuis cette date, je m'estime alors favorisée.... Généralement on se dit que ces quelques uns éxerceront un métier manuel. Parfait, je suis d'accord!!! Comment vont-ils rédiger un contrat? Comment vont-ils signer un contrat d'assurance pour leurs chantiers???
Je pense donc qu'effectivement le socle de l'éducation française est à revoir, modifier. Le soutien scolaire existe déjà à tous les niveaux mais il ne me semble pas être nécessairement suffisant....voilou, c'était en réponse à ton lancement de sujet!!!
PS : il y a bien sûr des cours privés tel que Acadomia, pour ne pas citer, qui permettent le suivi scolaire de nos frères et soeurs, voisin(e)s et enfants.....doit-on tous être des porte-monnaie sur patte afin de combler le désengagement de l'état??? Je ne suis pas sure que dans ce cas la travailler plus pour gagner plus suffise....
PS2 : désolée de m'éloigner du sujet "LRU"!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milie



Nombre de messages : 20
Age : 32
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Base système scolaire   Mer 28 Nov - 22:29

elsa-marie a écrit:

Je pense donc qu'effectivement le socle de l'éducation française est à revoir, modifier.

Je suis d'accord avec ca!!!

La filière que la majorité des gens suit ne nous permets pas de nous faire une idée de ce que l'on veut devenir.... on augmente juste notre culture générale !! Alors c'est normal qu'il y ait un pb avec les univ!! Qd on ne sait pas ce que l'on veut devenir on arrive en terminal sans savoir vraiment ou on va s'inscrire, on réflechi, on doute et au final on sait pas et on s'inscrit par dépis à l'université!!!

Alors je pense que le plus gros des problèmes c'est l'orientation !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://association-wise.etudforum.com
Athramis



Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 28/11/2007

MessageSujet: Re: Base système scolaire   Mer 28 Nov - 22:46

C'est vrai que s'il y a une crise au niveau universitaire, le problème vient effectivement des classes antérieures à la première année de l'enseignement supérieur. Je crois intimement que le "90% des élèves d'une génération au bac" fut une bonne réforme mais comme le dit le film Universités le grand soir, cette dernière fut pervertie. Je suis moi aussi un produit des classes prépa et j'y suis entré lors de la grande crise qu'il y a eu lors de l'épreuve de maths du baccalauréat. De l'avis des professeurs de prépa, ce sujet était très bon car "pour la première fois depuis bien longtemps" on nous proposait de "faire des maths", mais le problème est venu que nous "n'avions pas été préparé à cela". Voilà le problème. Les deux dernières années du lycée, on bachote, on assimile un maximum de connaissances que l'on recrache le jour J pour avoir le diplôme, mais jamais on nous apprend à réfléchir sur ces connaissances.
A ce phénomène s'ajoute les allégements de programme qui à mon avis sont préjudiciables pour les étudiants car la plupart des enseignants s'attendent à trouver un certain niveau dans un amphi mais ce dernier ne peut pas avoir été atteint faute d'apprentissage des connaissances nécessaires auparavant. Après, tout le monde s'étonne que le niveau baisse, il baisse oui car on nous propose moins dans le secondaire et on attend de nous un niveau équivalement à nos prédecesseurs d'il y a 10 ans dans le supérieur. Je suis d'accord qu'il faut réformer, refondre et repenser l'enseignement du secondaire car je m'étonne de voir que beaucoup de professeurs fonctionnent pour le collège et le lycée avec des polycopiés sans plus faire copier le cours. En donnant des cours particuliers, je vois bien que cette méthode a ses limites. Bon nombre de collégiens et de lycéens ne suivent pas, ils lisent distraitement la photocopie et n'apprennent plus leur cours. Et également ils ne sont plus encouragés à écrire juste, et à se demander si ce qu'ils écrivent est correct.
Je suis d'accord aussi que la réforme doit partir de la base puisqu'il faut concentrer les efforts sur l'apprentisage de l'écriture et du calcul. L'écriture est importante, et il ne devrait pas y avoir de problème à dire à un enfant de CP qu'il lui faut un peu plus de temps que les autres pour devenir mature. Le problème est sans doute plus profond et vient de notre société qui ne vit que dans l'instant et la volonté d'avoir des résultats tout de suite. Comme l'Antigone d'Anouilh : "Je veux tout et tout de suite". Non, il faut savoir prendre son temps surtout sur des problèmes aussi graves que sont le calcul et l'écriture .J'insiste lourdement sur le calcul car je trouve tout aussi intolérable qu'un collégien ne connaisse pas ses tables de multiplication ou doive utiliser une calculatrice pour faire 6*8. Comme toi Elsa Marie, lors de la journée de la JAPD j'ai été effaré de voir que dans la salle deux personnes avaient échoué le test! Et comme toi, j'ai vraiment eu l'impression d'avoir été privilégié, d'avoir eu ce privilège de l'accès à l'éducation. Il faudrait une réforme pour l'éducation, il faudrait "100% d'une classe d'enfants en 6ème en sachant lire et écrire". C'est moins frappant que l'autre.

Pour finir et revenir rapidement sur le LRU, l'accès à l'éducation est un droit que chacun doit être en mesure d'avoir, y compris à l'université qui permet en outre d'accéder à la culture et de se forger son libre arbitre. Si on supprime cela, en mettant une barrière sociale, que va-t-on créer? Une société bicéphale, dont une partie sera instruite et commandera l'autre "crétinisée"? Je crains que ce système voie le jour dans quelques années et cela sera très inquiétant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Base système scolaire   

Revenir en haut Aller en bas
 
Base système scolaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Question sur le système scolaire au 19ème siècle...
» L'éducation nationale recense les décrocheurs du système scolaire
» Le système scolaire français:
» Le système scolaire français est-il malade ?
» Dernières nouvelles du front, choses vues dans un système éducatif à la dérive

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mouvement des étudiants stéphanois :: Débats :: Sur l'éducation/ l'instruction-
Sauter vers: